...d'être cette rescapée du crash d'avion yéménite... Par bonheur, je ne suis pas la seule à l'être, mais quand je vois les résultats du concours cette année, des papillons m'envahissent l'estomac. Tous les amis, aussi bosseurs qu'ils soient qui re-repassaient le concours (Nantes, Rennes, Limoges), sont encore face au mur de l'échec et de la remise en question. C'aurait pu être moi...
Ça me déçoit tellement que des personnes qui ont autant de compétences à exercer ce métier génial que n'importe quel futur PE2 soient évincées une fois de plus. J'espère juste que l'espoir qui les faisait avancer pendant ces années de préparation ne les a pas quitté pour trop longtemps.

158 admis dans l'académie de Rennes... Que peut-on faire face à ça ?