Ainsi danse l'incidence

08 juillet 2009

Enseignante stagiaire en vacances :D

     Ça y est !!! Je suis en vacances ! Nous saurons à la réunion de cet après-midi à l'IUFM quel sera notre stage filé (SF) de l'année prochaine, en PE2. Le stage filé, c'est le stage dans une même classe un jour par semaine tout au long de l'année (tous les lundis pour le Finistère). On décharge un directeur ou une personne qui travaille à 75% ou 80%.
     J'espère obtenir un stage en maternelle pas trop loin de chez moi. Comme j'ai été recrutée sur liste complémentaire (et ayant ainsi de l'ancienneté), je passe, avec les autres LC, devant les heureux concurrents du CRPE pour faire nos vœux de SF.

Bonnes vacaaaannces !!!


Au_lac___pieds
(clique !)

     Edit : bon ben ça le fait : Grande section, à un quart d'heure de chez moi pour le stage filé ! Ca a du bon d'être LC, on a tous eu nos premiers voeux !

Posté par Bobine à 11:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


06 juillet 2009

Comme l'impression....

...d'être cette rescapée du crash d'avion yéménite... Par bonheur, je ne suis pas la seule à l'être, mais quand je vois les résultats du concours cette année, des papillons m'envahissent l'estomac. Tous les amis, aussi bosseurs qu'ils soient qui re-repassaient le concours (Nantes, Rennes, Limoges), sont encore face au mur de l'échec et de la remise en question. C'aurait pu être moi...
Ça me déçoit tellement que des personnes qui ont autant de compétences à exercer ce métier génial que n'importe quel futur PE2 soient évincées une fois de plus. J'espère juste que l'espoir qui les faisait avancer pendant ces années de préparation ne les a pas quitté pour trop longtemps.

158 admis dans l'académie de Rennes... Que peut-on faire face à ça ?

Posté par Bobine à 11:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

17 juin 2009

Activités mathématiques et phonologiques - GS

Je publie quelques activités qui ont bien fonctionné depuis début mai avec ma classe de grande section.

DECOUVERTE DU MONDE
Maths
suivre_un_d_placmt_sur_un_quadrillage_et_le_coder___GS_
Jeu_num_ration_exo___faire_avancer_la_cocci_et_le_papillon_ac_les_d_s
Compl_ter_des_qt_s___bandes_graphiques
Compl_ter_des_qt_s___p_tales
Sciences
En rapport avec la plantation de capucine effectuée en classe : Mat_riel_pour_semis___exo

Appart__2_

PHONOLOGIE
 carte_des_sons___cb_syllabes___quels_sons
Cartes_des_sons_exo_a_i_o_u
Discrimination_auditive___on_entend_m_ou_pas_d_coupe_et_colle

Les vacances approchent... Plus que deux semaines... J'ai hâte mais je sens que ces petits loups vont me manquer ! (même s'ils m'en font baver parfois !)

Posté par Bobine à 11:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 mai 2009

L-i-r-e

    La grande section...
...ou le chemin vers le cours préparatoire (mais ceci est un secret qu'il ne faut pas révéler, la grande section est une classe à part entière, elle ne doit pas être reléguée au plan de classe préparatoire au cours préparatoire !).

   Me voici donc heurtée à l'avancée (ou pas) des élèves sur le chemin de la lecture.

   A ma première séance de phonologie, je me suis rendue compte que beaucoup d'éléments essentiels n'étaient pas acquis... Je me suis alors intéressée aux  nombreux pré-requis nécessaires pour aborder la lecture en toute sérénité, sauf que pour certains, toutes ces notions ne sont pas assimilées, ce qui rend  délicat l'assaut de la lecture. En découvrant l'étendue des connaissances à avoir sous le coude pour savoir lire, j'ai réalisé qu'en fait, la petite section est déjà une classe préparatoire au cours préparatoire...

Petit tour des pré-requis :
    La psycho-motricité, la sensori-motricité : schéma corporel (conscience du soi, perception de ce qui entoure le corps de l'enfant, conscience du devant-derrière/haut-bas/droite-gauche), latéralisation (trouver sa main qui écrit), orientation dans l'espace, orientation dans le temps (premier-deuxième-troisième/avant-après...), activités sensori-motrice (perception visuelle, perception auditive, articulation ), coordination motrice, écriture...

    Exemples en situation :   

  • "Tapons le mot 'bateau'."
    "Ba - teau."
    "Quelle est la première syllabe ?"
    "Ba !"
    "Très bien ! Quelle est la deuxième syllabe ?"
    "..."
    "Celle qu'on entend après la première ?"
    " ... "
    "Après 'ba' quoi..."
  • Je montre l'étiquette du r écrit en cursive, on doit le retrouver sur l'affiche de l'alphabet en scripte, accrochée en hauteur. Un enfant me désigne vaguement le r sur l'affiche. Je feins de me tromper et demande vers où je dois diriger mon doigt pour tomber sur le r.
    "A droite ou à gauche ?"
    "Par là !"
    Pas supra-précis... Donc quand on en vient à ça :
  • Les p, q, b, d sont de bien belles lettres, mais quand il s'agit de ne pas les mélanger, c'est une autre histoire... Le p est formé d'un petit cercle auquel on colle un trait à gauche qui dépasse vers le bas tandis que le q coquin est lui aussi formé d'un petit cercle auquel on colle un trait qui dépasse vers le haut, mais on le colle à droite ! De quoi s'emmêler les pinceaux...
  •  Comment reconnaître à l'oreille un [i] d'un [y] (u, quoi), si on ne sait pas quelle forme prend la bouche quand on l'énonce ? Avec les élèves les plus en difficulté (suivi orthophonique hebdomadaire), je n'arrive pas à faire dire avec conviction que dans "bateau", on entend le son [a] dans la première syllabe et le son [o] dans la deuxième. C'est seulement quand je les fais exagérer l'articulation et porter l'attention sur le geste de la bouche qu'un déclic vient parfois. Dur dur...
    

    La capacité de communication: niveau de développement du langage oral, désir de lire.

   

    Le domaine affectif: sécurité, sécurité affective.

  • Dans ma nouvelle tribu, j'ai principalement deux enfants qui sont encore très "bébés". Il faut arracher le moindre son de leur bouche, ce qui, à la longue est très fatigant, autant pour eux que pour nous. Ils n'osent pas se lancer, se tortillent dans tous les sens, cherchent le moindre indice dans la prunelle de mes yeux... Il leur manque un bon quota de confiance en eux pour se lancer.

    Les aptitudes intellectuelles : compréhension du langage, aptitude à l'analyse et à la synthèse.

De grands mots pour de si petits bonshommes ! Mais beaucoup ont déjà compris comment fonctionne la machine à lire et s'amuse beaucoup à déchiffrer des mots simples.

Là vient le débat méthode globale/méthode syllabique/méthode mixte.
Pour ma part, je me sens bien plus proche de la syllabique et aussi bien plus à l'aise avec ce côté logique et systématique de la langue... Mais on y reviendra.

P8080060

Posté par Bobine à 19:31 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

10 mai 2009

Séquence jardinage

A quoi sert une graine ?


J : « C’est pour faire pousser les fruits. »

K : « Ca sert à faire pousser les plantes. »

T : « Ca sert à faire germer une plante. »

L : « Ca fait pousser les arbres. »

F : « Ca fait pousser les légumes. »

A : « C’est pour faire les enfants. »

C'est t'y pas meugnon ?

Vous noterez que dès l'intro de ma séquence, j'ai obtenu le mot "GERMER" ! Wonderful tout d'même...

Posté par Bobine à 12:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


01 mai 2009

Coup de mou

    La rentrée fut plutôt désagréable...
    En une semaine, j'ai été envoyée dans cinq écoles et quasiment exclusivement en maternelle, autant dire que vendredi dernier, je ne savais plus comment je m'appelais, où j'étais, à quelle heure était la récréation, quel était le code de la photocopieuse ou le nom deDessin l'ATSEM ! Après avoir été bien posée en CM2 pendant un mois, le rythme change, et ma faculté d'adaptation fait défaut !

   Mais bon, rien de bien grave ! Je me suis bien remise sur les rails cette semaine avec un remplacement de deux jours en petites sections 1 et 2. Juste ce qu'il faut pour me remettre dans le bain des apprentissages premiers...pour évoluer vers les fondamentaux, car je commence lundi un remplacement d'au moins un mois en grande section, pas trop loin de chez moi. C'est un peu comme si je faisais mes stages massés de PE2 : Un mois en cycle 3, un mois en cycle 2... Sauf que je ne suis visitée par personne (à part si je demande, et ce sera peut-être à nouveau le cas) et que je n'ai pas de pression. Si ce n'est que la classe est à la bourre sur le programme d'après la titulaire que j'ai rencontrée lundi et qu'ils ont encore pas mal de choses à apprendre avant d'entrer en CP (genre associer écriture cursive et scripte, écrire son prénom en cursive, compter et dénombrer jusqu'à 20...).

   Donc ce week-end va rimer avec repos tout d'abord, et ensuite préparation des semaines à venir en GS.

Il faut que j'apprenne des comptines...!

Posté par Bobine à 13:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Aux armes VIII

01

    Petit scoop de la journée: nous serions environ 70 en PE2 à l'IUFM de Quimper en 2009-2010 ! Depuis quelques mois la rumeur circulait qu'il n'y aurait seulement que 25 places... rien à voir !

01

    6500 manifestants à Quimper, dans la bonne humeur et sous le soleil, plutôt agréable !

    Sinon, autre info qui clarifie un soupçon les choses (parce que ce n'était vraiment pas clair !): un PE0 a lieu courant mai, c'est à dire le concours d'entrée à l'IUFM, pour préparer le concours en PE1, ce qui prouve bien qu'en 2010-2011, il y aura une autre promo de PE2 (probablement la dernière).

Et toujours ce talent incomparable de photographe de terrain !

Posté par Bobine à 13:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

09 avril 2009

CM2-killers

    Le concept des vacances...comment dire... ? J'adhère ! Elles font un bien sans nom !
    Surtout que je ne sais absolument pas où je serai à la rentrée, donc je peux très bien ne pas travailler en n'ayant aucun scrupule, aucune pression, aucun cas de conscience. C'est tout de même le grand luxe. Sans cette bonne étoile qui m'a gâtée en décembre, je serais en plein stress pré-concours avec le pack cernes-valises, panique-à-bord, forcenée-du-travail-attitude. Courage à ceux qui sont en plein dedans, je leur envoie toutes mes bonnes ondes.

    Je me rends compte que je n'ai presque pas évoqué mon remplacement de cinq semaines et demie en CM2. Il faut dire qu'il a été extrêmement éprouvant et que je n'avais pas forcément envie de revenir sur mes luttes continuelles et acharnées quand le calme revenait autour de moi. Avec un peu de recul, je peux maintenant dire que j'espère ne pas être renvoyée dans cette classe, même si je me suis attachée à chacun des élèves individuellement, ainsi qu'au rythme et à la façon de travailler à ce niveau. Le titulaire m'a dit lui-même qu'en plus de 30 ans de carrière, il en a vu des classes avec des cas, avec lesquels il y avait toujours une petite amélioration à un moment ou à un autre... mais une classe comme celle-ci, il n'en avait jamais eue. Fiou ! Comme j'étais rassurée, le deuxième jour quand il m'a dit ça au téléphone !!! Déjà, les élèves au comportement difficile sont nombreux (je dirai 6 sur 22) mais de plus, ils ne se laissent pas apprivoiser. Défiance, méfiance, provocation, insolence, bavardages excessifs, mesquineries, méchanceté, fourberies... Difficile de retenir des qualités d'un lot de "petits" monstres pareils ! Enseigner rime donc avec lutte permanente pour créer avant tout une ambiance de travail.

Quelques remarques :

  •     Une classe qui ne s'aime pas, c'est dur pour le travail oral. Ils ont la manie d'interrompre leurs <<<<camarades>>>> à chaque fois que l'un d'entre eux parle, pour s'offusquer qu'il a tort, alors que deux minutes plus tard, ils sortent une ânerie plus grosse qu'eux, alors ils se font à nouveau interrompre, et comme leurs réactions automatiques sont presque maladives, c'est très dur de les faire taire et respecter la parole des autres. Ce serait presque comique à observer, mais pour les mener vers les apprentissages, il faut être en forme !Peinture_5

Pour tenter de remédier à cela, (ou du moins de prouver que chacun, même en disant des erreurs ou des choses auxquelles on n'adhère pas, peut enrichir le groupe), chacun a dû imaginer une histoire en y insérant un titre des tableaux du Collectionneur d'instants de Quint Buchholz. L'objectif affiché était d'assembler les histoires tapées sur Open office et leurs illustrations pour en faire un livre, consultable et empruntable à la BCD. Ce but a motivé toute la classe, à mon grand étonnement. Chacun d'entre eux (à part un, qui a totalement boycotté l'affaire) a accepté les remarques -bonnes ou mauvaises, faites sur leurs histoires par leurs camarades ou moi-même, et ils ont persévéré pour en faire des histoires de qualité. Le jour où nous sommes descendus à la BCD, pour lire ces histoires, ils se sont tous écoutés attentivement et ont apparemment tous apprécié le travail fourni par chacun. Dommage que ces moments furtifs d'entente et de respect ne se soient pas répandus à tout l'emploi du temps...

  •     Pour la première fois (première fois dans la carrière de la directrice également > 20 ans), j'ai pu observer et réagir face à un gamin qui pétait un câble. C'est pas triste ! Mon cœur a failli sortir de sa cage une bonne centaine de fois entre la crise et la fin du rendez-vous express avec ses parents. Que de violence dans les actes ! Dans les paroles ! Dans le regard ! Que se passe-t-il dans sa tête à ce moment-là ? Qu'est-ce qui le conduit à ce comportement incontrôlé et incontrôlable ? Comment gérer l'après-crise le lendemain, avec l'élève en question et avec la classe ? Je n'entre pas dans les détails sinon j'en ai pour quelques dizaines de lignes et je ne suis pas sûre que ce soit utile... mais c'est une expérience que je ne souhaite à personne.
  •     Je ne sais pas si c'est une caractéristique des pré-ados, mais ils sont dans une demande permanente de justification face au travail qui leur est demandé. "A quoi ça sert ? Ca vous sert à vous ? Pourquoi je ferais ça ? C'est n'importe quoi !" Aaargh ! Je veux bien expliquer de temps en temps le sens des apprentissages, mais à chaque leçon, cela devient un rituel similaire à celui de couper (ou fendre, devrais-je dire) un cheveu en quatre ! Pourquoi ne faites-vous pas confiance à l'enseignant ?  Qu'est-ce que ça doit être une fois ado ?! Je plains les pauvres profs de collège...

    En tout cas, je suis curieuse de visiter d'autres CM2 sur une période plus ou moins longue, histoire de comparer et de me dire qu'enseigner en cycle 3 n'est pas toujours aussi difficile. Malgré ces écueils, je garde de bons souvenirs surtout au niveau pédagogique et une confirmation que ce métier me correspond pleinement.

Posté par Bobine à 19:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

01 avril 2009

Minute culture...

   Ouaouh j'ai appris un truc aujourd'hui ! Ça arrive tous les jours, mais là, je trouve cette révélation particulièrement fondamentale dans ma position... Je me coucherai moins ignare ce soir.

    Pédagogue veut dire "qui accompagne l'enfant vers les savoirs". Et non pas "qui enseigne". C'est une information capitale dans le sens où l'enseignant n'est pas une boîte à savoirs qui se vide devant l'élève, frontalement, fatalement. Au contraire, il le guide vers cette boîte, en lui déblayant progressivement le chemin, et lui laisse faire les trouvailles seul. 

    Dans l'Antiquité, le pédagogue était l'esclave qui accompagnait l'enfant à l'école, lui portait ses affaires mais il lui faisait aussi réciter ses leçons sur le chemin et faire ses devoirs.

    Évidemment, tout le monde sait ça, je suis même certaine de l'avoir déjà appris en cours de latin au collège, il y a longtemps, mais je suis tout bonnement ravie par cette (re)découverte qui me parle et m'interpelle à présent. Décidément, les discussions avec les "anciens" me stimulent toujours !

p_dagogue_esclave

Posté par Bobine à 15:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

27 mars 2009

Tu as de belles alvéoles pulmonaires, tu sais...

ATTENTION LES YEUX, AUJOURD'HUI, ON FAIT GICLER LE SANG !   

~

~

~

~

~

~

~

~

~

~

~

~

~

~

~

~

~

~

~

~

    Leçon sur la respiration en CM2 aujourd'hui, avec l'appareil respiratoire de l'agneau en pièce à conviction ainsi que des poumons de porc (et son cœur). Les monstres ont été courageux. A peine impressionnés.
    Petites photos, histoire de se mettre en appétit (désolée pour la qualité médiocre des photos...j'ai pris les meilleures ☺):

P7230021

P7230017

1) (2                                             

L'appareil respiratoire de l'agneau  lors de l'expiration (1) et lors de l'inspiration (2). La trachée (tube plus clair) est très dure, on dirait du plastique ! Le tube plus mou, collé à la trachée, est l'œsophage.

P7230024

Voici les poumons du cochon. On peut deviner le cœur en plus foncé à côté de la paille.

Les appareils respiratoire et vasculaire du porc sont les plus semblables au nôtre.
C'est mou, flasque, lisse.




P7230040

Argh c'est flou !
Après maints efforts et avec mon couteau sur-affûté, je suis parvenue à découper une tranche du poumon de porc (bien plus solide que ça n'y paraît).
Et non, ce n'est pas un sac vide ! -surprise générale dans l'assemblée... Si l'image était plus nette, on verrait les bronchioles découpées, qui forment de petits ronds durs sur la coupe.

 

P7230027

Le cœur de la bête, détaché après encore plus d'efforts ! Quand même impressionnant.
Et non, ça n'a pas la forme d'un ! Quelques filles sont déçues...

Posté par Bobine à 19:32 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,